12 septembre 2017 ~ 0 Commentaire

Marseille en pleine tempête

Plus d’un an après l’arrivée de la nouvelle direction, l’OM champions project est en pleine tempête. Avec 2 grosses défaites et 9 buts pris en deux matchs une pluie de critiques s’abat à juste titre sur les dirigeants marseillais. Bien que le bilan comptable de la première saison est plutôt correct, avec l’objectif européen atteint, le projet est mal géré à tous les niveaux. Analyse.

Les Joueurs

Depuis la fameuse série d’invincibilité de l’année passée dont Jacques Henri-Eyraud, le président, et Rudy Garcia l’entraîneur, ne manquent pas de rappeler à chaque conférence de presse, le jeu de l’équipe a totalement disparu.

Thauvin

Plusieurs cadres ont baissé de niveau par rapport à l’an dernier à commencer par le « mvp » de la saison précédente : Florian Thauvin. Il est l’ombre de lui même depuis le début de saison : emprunté physiquement, beaucoup de mauvais choix, et moins d’efficacité. S’il pense qu’il est « arrivé » depuis qu’il chauffe le banc de l’équipe de France, il doit vite se remettre au travail, car à Marseille entre prince et banni il n’y a qu’un pas, lui même le sait très bien.

Payet

PAYET D

Pareil pour un autre international qui a perdu sa place en sélection Dimitri Payet : depuis son arrivée l’hiver dernier il n’a jamais retrouvé son niveau de West Ham qui lui avait permis de briller à l’euro 2016. Il se comporte plus comme un sénateur qu’un vrai leader : des kg en trop, manque de hargne et d’implication par moments. Quand Bielsa arrivait à l’OM et l’avait mis dans sa liste noire, le réunionais s’est battu pour rester, a bossé, et fait une très bonne saison. Il a gardé cette état d’esprit en Angleterre qui lui a permis de faire une saison exceptionnelle. Mais depuis son retour sur la Canebière on sent qu’il a perdu cette exigence de travail, et à 30 millions l’opération, ça pique.

C’est là où l’on voit la différence entre des bons joueurs et des grands joueurs comme Cristiano qui travaille comme un dingue sans jamais se reposer sur ses lauriers.

Evra

om-evra-accuse-de-n-avoir-meme-plus-le-niveau-ligue-1-iconsport_ruo_100917_04_02,192903

Mais la vraie incompréhension du 11 marseillais s’appelle Patrice Evra. Aucun apport offensif, totalement à la rue défensivement où on a l’impression qu’il se cache. Avec Evra, l’OM joue à 10. Et si on ajoute Payet devant lui, le côté gauche est un boulevard pour les attaquants adverses.

Lopez

Maxime Lopez qui est très jeune est encore trop tendre pour être constamment titulaire. Il manque d’impact, de volume et globalement son niveau a baissé par rapport à ses premiers pas en bleu et blanc, lui aussi doit travailler plus.

Aymen et Rami

defense

La défense centrale est également inquiétante, Rami et Abdennour ne sont pas complémentaires car ils ont le même profil : dur sur l’homme mais très lourd et en grande difficulté face à des attaquants rapides.

Un Coach Dépassé

A Marseille il est l’ennemi public numéro 1; des « Garcia Démission » tombent des virages. Ses choix, ni les joueurs, ni les supporters, ni les observateurs, ni même les adversaires ne les comprennent. Garcia est totalement à l’ouest, et le plus grave dans tout ça, c’est qu’il n’y a pas de remise en question, mais toujours des excuses et encore des excuses…

Absence de tactique

Il persiste et signe dans un 4-3-3 qui n’a ni queue ni tête avec Lopez et Sanson beaucoup trop hauts qui laissent Gustavo ou le mystère Sertic (recrutement toujours incompris) trop seul. La seule alternative de Garcia est de bétonner dans les gros matchs, comme lors du naufrage à Monaco en empilant les défenseurs « costauds » mais surtout très lents, comme si on était toujours dans les années 50. Et au delà des compo c’est surtout l’animation qui est inexistante: pas de complémentarité, peu de combinaisons et absence totale d’idée de jeu (pressing haut? Contre attaque?). Sa dernière chance est l’arrivée de Mitroglou qui peut l’obliger à changer de système et passer en 442 qui sera certainement plus équilibré. A voir.

Mauvaise gestion d’effectif

Plusieurs décisions de Garcia rendent fou les supporters marseillais. Premièrement, la gestion du cas Cabella : Irréprochable dans son comportement et toujours impliqué, il a été très intéressant l’an passée dans le rôle de joker notamment durant la longue période d’indisponibilité de Gomis. Et contre toute attende Garcia a choisi de le mettre de côté cette saison privilégiant Lucas Ocampos, qui ne donne pas satisfaction avec des piètres prestations. Bien qu’il se bat beaucoup, son QI foot et son efficacité sont inexistants. Transféré a Saint Etienne, Cabella a marqué pour son dernier match avec l’OM et son premier chez les verts, ambiance. Surtout que l’entraîneur justifie son prêt de la manière suivante: « Cabella a le même profil que Thauvin et Lopez, il fallait faire un choix ». L’OM joue bien 4 compétitions cette saison, non? Cabella même profil que Lopez, sérieusement?! Incroyable.

garcia-750x410

 

Le cas « Tonton Pat » fait aussi perdre des cheveux dans les tribunes du Vélodrome, les supporters « don’t love his game » et en ont ras le bol. Personne ne comprend pourquoi Garcia n’aligne pas Ammavi, qui apporte bien plus, d’entrée. Un mystère. Face à Rennes il laisse Evra sur le terrain  alors qu’il prenait un bouillon pas possible face à Sarr, préférant sortir le pauvre Sakai dès la première période, dans l’incompréhension générale. Mais plus facile de punir le gentil japonais, que Monsieur Evra. 

Autre point noir, la gestion des jeunes. La faiblesse de cette équipe est la défense, et pendant la préparation deux jeunes joueurs ont montré des choses intéressantes dans ce secteur : Kamara et Rocchia. Mais depuis plus de nouvelles, pas une seule minute de jeu cette saison malgré les grosses carences de l’équipe. Encore une fois, on a du mal à comprendre.

Analyses surréalistes

Tous les entraîneurs se trompent, même les plus grands. Mais la grandeur d’un coach c’est de savoir reconnaître ses erreurs et les corriger, à l’image d’un Bielsa qui ne se cache jamais et tout le contraire d’un Garcia. Après le désastre à Monaco le coach marseillais avait tout mis sur les « 5 coups de pied arrêtés », alors qu’il n’y avait aucun jeu et sa compo était juste une insulte au football. Dimanche soir c’était pas de sa faute mais juste des « 100% de réussite » qu’ont eu les rennais, aucun mot sur le jeu de son équipe qui n’existe plus.

La Direction

Qui dirige ?

jacques-henri-eyraud-a-fait-le-point_198392

Eyraud, Zubi, McCourt, Garcia, on ne sait pas vraiment qui donne le ton à l’OM. Pour preuve le mercato où des tensions sont apparues entre le directeur sportif et l’entraîneur. Au final on ne sait pas à quoi sert Zubizarreta quand on voit les recrues. Et le président Eyraud à part proposer des tisanes, on a pas l’impression qu’il dirige en interne. Mc Court, quant à lui, est invisible.

Bilan du Mercato

Au final on a pas l’impression d’avoir vu un réelle amélioration par rapport à l’an dernier bien qu’il soit encore tôt pour tirer des conclusions du mercato. Pas de renfort supplémentaire au milieu malgré le bon coup Gustavo qui remplace Vainqueur. Ce dernier aurait pu être conservé, mais à force de traîner, aucun accord n’a été trouvé. Derrière, Rami/Abdennour pour sauver les meubles ça reste insuffisant, et surtout non complémentaire. Le départ de Cabella laisse un goût amer, même si l’attaque est porteuse d’espoir avec Germain et surtout Mitroglou qui sera très attendu car Gomis avait bien fait son boulot avant lui.

OM-Champions-Projec-678x381

Mauvaise Communication

« OM Champions Project » le titre était osé, il est moqué aujourd’hui. Le plus dur à encaisser pour les supporters, est le fait que la direction a annoncé du très lourd cet été et au final on reste sur notre fin. Pour l’instant le « gros coup » s’appelle Dimitri Payet, c’est léger pour un club qui vise les premiers rôles en championnat.

La nouvelle direction traverse sa première crise, les décideurs doivent déjà commencer à descendre de plusieurs étages dans leur communication, mais aussi établir une hiérarchie claire, avant de prendre les décisions qui s’imposent. Il faut agir très vite, car après Harvey et Irma un ouragan puissant pourrait venir frapper la cité phocéenne.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

1001cyclistes |
Prepamarathon2017compex |
...... ABBSPORT...... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Topbetting
| U.13 U.S MARSPICH
| cyprinidae team 83